Groupe 73 Maternelle S.Farré - 05/2014

Introduction

DIRE LIRE ECRIRE aux cycles 1 et 2

Les séquences et les séances proposées doivent s’inscrire dans une continuité de la PS au CE1.

L’enseignement et l’apprentissage des activités d’expression orales, de lecture (identification de mots et compréhension de textes) et de production d’écrits doivent se faire progressivement sur les deux années du cycle et se poursuivre au-delà.

Le travail de ces trois domaines repose sur trois dimensions

- La dimension linguistique et langagière

- la dimension culturelle : l’acculturation au monde de l’écrit (s’approprier ce nouvel objet : le livre et surtout son utilité), les différents types d’écrits, leur contenu qui permet de mieux rendre compte, percevoir le monde qui nous entoure, d’établir des références communes.

- la dimension métacognitive : elle permet aux élèves de savoir ce qu’ils apprennent, pourquoi et comment. Cette démarche centrée sur la mise en avant des procédures est essentielle pour permettre à chaque élève d’avancer dans son propre parcours intellectuel, de visualiser ses réussites, d’analyser et de comprendre ses erreurs.

Des séquences qui s’appuient sur une mise en réseau d’œuvres

La lecture en réseau est une lecture qui permet de tisser des liens entre plusieurs ouvrages (quand ils sont facilement repérables on emploiera le terme d’intertextualité). Ce sont « ces petits savoirs » dont parle Christian Poslaniec à propos de la lecture littéraire. Ils permettent au lecteur d’éclairer l’œuvre avec ses connaissances, de mieux percevoir tous les espaces restés blancs. Ils contribuent à asseoir les compétences en compréhension et en interprétation.

Elle correspond à deux objectifs :

  • Mettre en place un comportement de lecteur qui se questionne, établit des relations entre les œuvres (autour d’un auteur, d’un thème, d’un sentiment,  d’un type de personnages,  d’une tonalité comique ou tragique)
  • Construire et structurer le socle d’une culture commune pour constituer la bibliothèque intérieure du lecteur.

    Toutefois attention de ne pas rester en surface, de ne pas juxtaposer les œuvres mais de penser la mise en réseaux comme une logique de résolution de problèmes, un puzzle à compléter…

    Différentes catégories sont possibles, elles ont pour but de mettre en avant une particularité qui relie toutes les œuvres.

Pour aider les élèves à s’approprier des œuvres et travailler « le dire, lire, écrire » l’enseignant peut proposer : 

Des jeux « didactiques » en ateliers

Forme
des situations provoquées par l’enseignant avec un objectif précis : observer, verbaliser, échanger, progresser vers la maitrise de la langue, classer, trier, appliquer des règles…

Intérêt
-Développer l’attention, la concentration, la mémoire
-Mettre en œuvre des démarches de recherche, de réflexion
-Développer des stratégies
-Échanger entre pairs et ainsi améliorer la syntaxe et enrichir le vocabulaire
-Contrôler ses émotions

Attention : les activités réalisées autour des albums permettent aux jeunes élèves de travailler certaines compétences en langage et en découverte de l’écrit. Toutefois, cela n’exclut pas une démarche d’interprétation des textes qui  doit être favorisée dès le cycle 1 afin d’installer une posture de lecteur.

Mise en œuvre par période

Période 1

Période 2

Période 3

Période 4

Les albums présentés au stage